Rehab aux Pays-Bas

  1. Titre : Options de désintoxication aux Pays-Bas
  2. Rédigé par Philippa Or
  3. Édité par Alexander Bentley
  4. Revu par Michel Por
  5. Centres de désintoxication aux Pays-Bas: A Meilleure réadaptation au monde, nous nous efforçons de fournir les informations médicales les plus récentes et les plus précises sur le Web afin que nos lecteurs puissent prendre des décisions éclairées concernant leurs soins de santé. Notre experts en la matière sont spécialisés dans le traitement de la toxicomanie et les soins de santé comportementaux. Nous suivons des directives strictes lors de la vérification des informations et n'utilisez que des sources crédibles lorsque vous citez des statistiques et des informations médicales. Cherchez l'insigne Meilleure réadaptation au monde sur nos articles pour obtenir les informations les plus récentes et les plus précises. Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact ou obsolète, veuillez nous en informer via notre page de contact
  6. Avis de non-responsabilité: Le meilleur blog de récupération de réadaptation au monde vise à améliorer la qualité de vie des personnes aux prises avec des problèmes de toxicomanie et de santé mentale. Nous utilisons un contenu factuel et publions du matériel qui est recherché, cité, édité et révisé par des professionnels. Les informations que nous publions ne sont pas destinées à remplacer un avis médical professionnel, un diagnostic ou un traitement. Il ne doit pas être utilisé à la place des conseils de votre médecin ou d'un autre professionnel de la santé qualifié. En cas d'urgence médicale, contactez immédiatement les services d'urgence.
  7. Traitement de la toxicomanie aux Pays-Bas © 2023 Meilleure édition de réadaptation au monde
  8. Gains: Si vous achetez quelque chose via nos publicités ou des liens externes, nous pouvons gagner une commission.
  9. Connectez-vous avec un thérapeute desservant les Pays-Bas : Obtenez de l'aide aujourd'hui et réclamez 20 % de réduction

REMÈDE BIEN-ÊTRE

Remedy Wellbeing est la cure de désintoxication la plus populaire aux Pays-Bas

 

Êtes-vous à un point où vous savez que votre vie doit changer? Êtes-vous à la recherche de plus de paix, d'épanouissement et d'un sens du but? Remedy Wellbeing existe pour vous aider à trouver la sérénité selon vos valeurs les plus élevées, quelles qu'elles soient. Traitements sans stress et sans jugement de bien-être émotionnel, physique et psychologique. Remedy Wellbeing prend en charge un large éventail de problèmes de bien-être aux Pays-Bas, notamment les dépendances, l'anxiété, l'insomnie, la dépression, l'épuisement professionnel, les troubles de l'alimentation, les traumatismes, la perte de poids, le rajeunissement et l'anti-âge, ainsi que la restauration biochimique et l'équilibre nutritionnel.

 

Spécialisations | Épuisement professionnel, alcool, traumatisme, toxicomanie, anxiété, dépression, crise de la vie liée au jeu, arrêt du tabac, processus de dépendance

 

Programme complet en ligne | Le REMEDY @ Home est un programme mensuel avec un investissement entre 45.000 75.000 USD et XNUMX XNUMX USD par mois

 

Le programme signature Remedy Wellbeing | Conçu pour une flexibilité maximale en ligne autour des besoins de ses clients, à partir de 18.000 XNUMX USD par mois

 

Concept résidentiel complet | REMEDY coûte à partir de 304,000 XNUMX USD par semaine

Dépendance aux Pays-Bas

 

En septembre dernier, une fusillade sanglante a eu lieu dans une banlieue tranquille d'Amsterdam, attirant l'attention sur la montée de la violence liée à la drogue aux Pays-Bas. Derk Wiersum a été tué devant son domicile en plein jour pour effrayer et intimider les civils et les forces de l'ordre locales.

 

Par coïncidence, juste un mois avant l'attaque, le ministre de la Justice et de la Sécurité des Pays-Bas, Ferdinand Grapperhaus, a déclaré publiquement que "les Pays-Bas risquent de devenir un État de la drogue". Un État de la drogue est un pays dont l'économie dépend du commerce illégal de la drogue. Bien que l'économie néerlandaise ne soit pas actuellement tirée par l'industrie pharmaceutique, il s'agit d'un marché illégal dont l'influence sur la société ne cesse de croître. Les Pays-Bas sont appelés la plaque tournante du marché mondial de la drogue en raison des nombreux ports de transit et de la grande quantité de drogues synthétiques produites dans le pays et distribuées dans le monde.

 

La mort de Vilsom marque la première fois dans l'histoire des Pays-Bas qu'un représentant légitime de l'État est tué par la pègre. L'avocat représentait Nabil B., un témoin clé pour deux des suspects les plus recherchés aux Pays-Bas. Riduan Taghi a été arrêté le mois dernier alors qu'il tentait d'entrer à Dubaï et a été détenu en vertu d'un mandat d'arrêt international pour meurtre et trafic de drogue. Il dirige un groupe connu sous le nom de "Anges de la mort" lié à neuf meurtres, dont celui de Derk Wirsum.

 

L'arrestation est considérée comme un énorme succès, mais malheureusement, beaucoup soupçonnent qu'elle dissuadera les jeunes de suivre ses traces. L'attitude tolérante des Pays-Bas à l'égard de la consommation de drogue et les sanctions peu sévères pour les délits liés à la drogue ont aidé le pays à devenir un important producteur de drogue. Le pays est connu pour sa « gedoodbeleid » ou « politique de tolérance », qui entraîne des sanctions pour les drogues douces qui ne sont pas appliquées.

 

La distinction entre drogues douces et drogues dures est faite conformément à la loi néerlandaise sur l'opium. Les drogues à faible risque de nocivité et/ou de dépendance, comme le haschich, la marijuana, les somnifères et les sédatifs, sont considérées comme des « drogues douces ». Les drogues dures comprennent l'héroïne, la cocaïne, les amphétamines, le LSD et l'ecstasy. Ces substances sont considérées comme présentant un plus grand risque de méfaits et de dépendance.

 

Le vaste réseau de transport et les ports de transit des Pays-Bas en font un centre de distribution central pour le cannabis, l'ecstasy et la cocaïne. La plupart des drogues douces sont importées d'Amérique du Sud et d'Afrique du Nord, mais la plupart des drogues synthétiques dans le monde sont produites dans le pays. Des substances telles que la MDMA, le LSD, les amphétamines et le GHB font l'objet d'un trafic dans le monde entier, et Amsterdam produit chaque année environ 18.8 milliards d'euros (20.75 milliards de dollars) de pilules d'ecstasy. Le marché est non seulement vaste, mais aussi en croissance rapide. Le jour où Donald Trump a été élu président en 2016, les pilules d'ecstasy orange de Trumpy ont été trouvées dans les rues et vendues en Australie 24 heures plus tard.

 

Les drogues deviennent plus dures, les profits augmentent et une nouvelle génération de barons de la drogue prend le relais. Les 7 dernières années ont vu une augmentation constante de la violence liée à la drogue et au moins 50 meurtres liés à des réseaux criminels dans le Grand Amsterdam. La police se plaint du manque de personnel et de l'impréparation à faire face à l'augmentation de la criminalité due à l'augmentation du trafic de drogue. Les jeunes qui ont grandi dans des zones ignorées par le gouvernement et les touristes se tournent vers les criminels dans l'espoir de gagner leur vie. Le trafic de drogue et la violence passent de la clandestinité au grand jour alors que les avocats, les maires et la police sont menacés par le crime organisé.

 

On s'inquiète de plus en plus de la façon dont l'économie de la drogue sape et menace l'économie et la société légitimes aux Pays-Bas. Le pays est passé de la consommation de drogue à la fabrication à l'échelle mondiale, créant un marché noir lucratif. Aujourd'hui, environ 59% des citoyens des Pays-Bas pensent que le pays est devenu un État de la drogue. Selon le président du plus grand syndicat de police néerlandais, Jan Struys, « si vous regardez l'infrastructure, les gros profits réalisés par le crime organisé, l'économie parallèle. Oui, nous avons un état de drogue.

Rehab aux Pays-Bas

 

Worlds Best Rehabs propose les meilleures et les plus performantes installations de traitement de la toxicomanie aux Pays-Bas et nos rédacteurs experts sélectionnent chaque cure de désintoxication en fonction des installations, de la modalité de traitement, du taux de réussite, du ratio personnel clinique / client, d'un engagement envers le suivi et le rétablissement à long terme et global valeur. Nous sommes fiers de présenter les Worlds Best Rehabs et de mettre en valeur le travail et le dévouement exceptionnels et l'individualité de ces pionniers de l'industrie.

 

Comprendre la gravité de la dépendance aux Pays-Bas

 

Selon le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM), La toxicomanie aux Pays-Bas est diagnostiquée selon un éventail de onze critères, dont:

 

  • Manque de contrôle
  • Désir d'arrêter mais incapable
  • Passer beaucoup de temps à essayer d'obtenir la substance
  • Les envies
  • Absence de responsabilité
  • Problèmes de relations
  • Perte d'intérêt
  • Utilisation dangereuse
  • Aggravation des situations
  • Tolérance
  • Retrait

 

La gravité est déterminée par le nombre de critères que vous remplissez. Par exemple, si deux à trois des critères s'appliquent à vous, vous souffrirez d'un trouble lié à l'usage de substances bénignes. Mais même si vous avez un diagnostic léger, vous devriez toujours demander l'aide de professionnels qualifiés.

 

Quand aller en cure de désintoxication aux Pays-Bas

 

L'abus de substances et les troubles de santé mentale concomitants sont responsables de centaines de milliers de décès dans le monde, mais en matière de toxicomanie, il peut s'avérer très difficile d'admettre qu'un problème existe.

 

En règle générale, si la toxicomanie et les comportements addictifs ont un effet négatif sur n'importe quel aspect de votre vie, il est temps d'envisager une période de réadaptation et de rétablissement. Si vous vous demandez si vous pourriez avoir besoin d'aide pour réhabiliter votre vie, il est très probable que vous le fassiez, surtout si vos préoccupations concernent l'alcool, les opioïdes ou toute autre substance psychoactive.

 

 

Récupération hospitalière ou ambulatoire aux Pays-Bas

 

Après avoir décidé d'entreprendre une période de rééducation, l'une des premières décisions sera de choisir entre une réadaptation en milieu hospitalier ou un traitement ambulatoire. À Meilleure réadaptation au monde nous sommes de fervents défenseurs des modèles de traitement en milieu hospitalier, étant donné les plus grandes chances de guérison complète à long terme.

 

Statistiquement, ceux qui choisissent un traitement résidentiel dans le cadre de programmes de 48 jours, 60 jours ou 90 jours ont plus de chances de réussir à long terme. Le modèle de réadaptation de 28 jours peut également être un succès, mais n'oubliez pas que si les 28 jours comprennent une période de désintoxication médicale, le nombre total de «jours thérapeutiques» sera considérablement réduit. C'est précisément pour cette raison que de nombreux centres de réadaptation aux Pays-Bas ont des options de suivi ou de traitement secondaire pour aider un client à réintégrer sa nouvelle vie en convalescence.

 

L'abus d'alcool et de substances est l'un des plus grands tueurs au monde avec près de 3 millions de décès directement attribuables par an et d'innombrables autres non attribués. Même avec ces faits, il reste celui qui est le plus stigmatisé. Worlds Best Rehab est conçu pour aider les gens à faire des choix éclairés sur le traitement haut de gamme pour la guérison d'une maladie potentiellement mortelle.

 

Détox aux Pays-Bas

 

La première phase de la réadaptation des patients hospitalisés aux Pays-Bas commence généralement par une désintoxication et c'est la phase de désintoxication de la récupération qui présente les symptômes physiques les plus brutaux de la dépendance. La désintoxication peut être entreprise dans un environnement de désintoxication à domicile sous surveillance médicale, bien que cela doive être sous la direction et la direction d'un médecin de réadaptation néerlandais.

 

Une cure de désintoxication mal gérée peut être fatale car les effets potentiellement mortels d'une cesser de fumer (se retirer) de l'abus d'alcool et de substances peut être très grave.

 

Pour de nombreuses personnes, il est plus sûr et préférable de se désintoxiquer sous surveillance médicale dans un centre de réadaptation aux Pays-Bas.

 

Phases de la réhabilitation aux Pays-Bas

 

Après une désintoxication réussie, les efforts thérapeutiques commencent sérieusement dans la cure de désintoxication néerlandaise de choix pour traiter les symptômes sous-jacents et les catalyseurs qui conduisent à la toxicomanie et aux troubles du comportement. Pendant la réadaptation des patients hospitalisés aux Pays-Bas, cette phase de récupération comprend une thérapie, des conseils, un soutien par les pairs et des soins médicaux si nécessaire.

 

De plus, de nombreuses thérapies holistiques et nutritionnelles peuvent être appliquées à ce stade, y compris la réadaptation nutritionnelle, la restauration biochimique, la thérapie équine, l'art-thérapie, le yoga, l'exercice et un ensemble de techniques locales et internationales.

 

Processus d'admission aux Pays-Bas Rehab

 

Il existe de nombreuses voies différentes vers la réadaptation aux Pays-Bas et nous croyons toujours que contacter directement les centres de réadaptation et de traitement est le meilleur moyen.

 

Vous pouvez être référé par votre médecin spécialiste ou interventionniste, mais il est avantageux de demander si ce médecin ou référent recevra une commission pour votre admission. Assurez-vous de ne pas accepter la première recommandation pour un centre de réadaptation aux Pays-Bas et consultez notre liste complète d'établissements triés sur le volet et contrôlés par des experts aux Pays-Bas.

 

De la demande initiale à une cure de désintoxication aux Pays-Bas, nos centres de traitement sélectionnés travailleront avec vous pour comprendre la nature de l'état des clients et pour évaluer si leurs installations ou leurs modèles de traitement sont les mieux adaptés aux besoins et aux exigences de chacun. Souvent, un client sera basé hors de l'État ou même à l'étranger et l'équipe de réadaptation travaillera en étroite collaboration avec d'autres agences de transport médical et sobre pour assurer une voie de transport sûre et sécurisée jusqu'à l'admission.

 

Coût de la réadaptation aux Pays-Bas

 

La réadaptation aux Pays-Bas peut coûter entre 50,000 304,000 $ et XNUMX XNUMX $ + par mois selon la réadaptation individuelle.

 

Options de réadaptation ambulatoire aux Pays-Bas

 

La durée du traitement ambulatoire varie en fonction des besoins spécifiques du patient et peut nécessiter 13 à 26 heures de participation au traitement par semaine et peut durer de 3 à 12 mois. Le traitement ambulatoire aux Pays-Bas peut réussir, cela ne fait aucun doute. Bien que de nombreux patients doivent puiser dans d'énormes réserves d'auto-motivation et d'autodiscipline pour se rétablir complètement. Et pendant la dépendance active, ces réserves ont généralement été épuisées par le cycle même de la dépendance qui conduit un patient ou ses proches à considérer la réadaptation aux Pays-Bas comme la seule option.

 

Double diagnostic aux Pays-Bas

 

Double diagnostic : Aux Pays-Bas, le terme double diagnostic désigne un trouble psychiatrique et un comportement addictif. Le double diagnostic permet de traiter des problèmes de santé mentale concomitants avec d'autres méthodes de traitement individualisées.

 

Restauration biochimique aux Pays-Bas

 

Les centres de réadaptation aux Pays-Bas ont reconnu l'importance de la restauration biochimique au cours de la dernière décennie, conformément à l'évolution générale de cette approche dynamique du traitement de la toxicomanie à l'échelle mondiale. La restauration biochimique aux Pays-Bas analyse et traite les déséquilibres biochimiques dans le corps qui rendent une personne plus sujette à la dépendance. Tests de laboratoire et analyses sanguines pour identifier les déséquilibres biochimiques tels que les niveaux d'hormones, les neurotransmetteurs, les acides aminés et les carences en nutriments tout en vérifiant la présence de métaux lourds et de toxicités.

 

Citations: Rehab aux Pays-Bas

 

Mathews-Larson, J., et Parker, RA (1987). Traitement de l'alcoolisme avec restauration biochimique comme composant majeur. Journal international de recherche biosociale9(1), 92-104.

Hannah Ritchie et Max Roser (2019) - «Drug Use». Publié en ligne sur OurWorldInData.org. Extrait de: https://ourworldindata.org/drug-use'[Ressource en ligne]

Dommages graves de la substance blanche dans le déficit SHANK3: une étude humaine et translationnelle (2019)

 

Références: Best Rehab aux Pays-Bas

 

La dernière étude est disponible sur le site Web du Lancet ici: TheLancet.com/GBD

L'étude de 2017 a été publiée sous le titre GBD 2017 Risk Factor Collaborators - «Évaluation comparative des risques mondiaux, régionaux et nationaux de 84 risques comportementaux, environnementaux, professionnels et métaboliques ou groupes de risques pour 195 pays et territoires, 1990-2017: une analyse systématique for the Global Burden of Disease Study 2017 »et est en ligne ici.

 

Conseils et soutien supplémentaires : réadaptation aux Pays-Bas

 

Institut national sur l'abus des drogues (NIDA)

 

  • Informations: Conseils et accompagnement sur le traitement. Guides spécifiques pour les adolescents, les jeunes adultes et les adultes, ainsi que pour ceux qui essaient de soutenir une personne ayant un trouble lié à l'usage de drogues.
  • Couverture géographique: Guidage universel; Traitement basé aux États-Unis
  • Disponible à: https://www.drugabuse.gov/related-topics/treatment

 

 

Détails de l'auteur:

Auteur: Zara Smith, éditrice @ Worlds Best Rehab

Titre: Rehab aux Pays-Bas

Nom commercial: Worlds Best Rehab

Adresse: Camden Business Center, 468 North Camden Drive, Beverley Hills, Californie, 90210. États-Unis

Numéro de Téléphone: + 1 424 653 6860

Description: Le guide définitif des meilleures réhabilitations du monde

Mots-clés: Rehab in Netherlands / Luxury Rehab / Worlds Best Rehab

ID de messagerie: [email protected]

Politiques éditoriales